Dreamland, le monde des songes selon Reno Lemaire

Je vous avais déjà parlé dans mon précédent article de la montée en puissance des mangas français depuis quelques années, que vous pouvez retrouver ici : L’essor du manga français.  Reno Lemaire fait donc partie de ces nombreux auteurs qui se sont lancé dans l’univers du manga. Comme la plupart d’entre eux il a tout d’abord commencé  à créer des BD pour lui et ses proches, et c’est en 2006 qu’il commença à nous raconter l’histoire de Dreamland!

Imaginez un monde où lorsque vous rêvez et que vous faites face à votre phobie, vous devenez conscient de l’existence de ce monde maîtrisant des pouvoirs liés à votre phobie, plutôt tentant de devenir conscient et libre de nos actions dans un monde sans limite non ? Voici le thème de Dreamaland, celui des rêves et de l’imaginaire, et c’est ainsi que nous suivons les traces de notre héros, Terrence Meyer. Depuis la mort tragique de sa mère dans un incendie, quand il n’ avait seulement que 17 ans Terrence à la phobie du feu. C’est à ses 18 ans, qu’il bat cette peur, bien que maîtrisant mal son pouvoir, il décida de protéger le rêve des rêveurs. Au fil que l’histoire avance Terrence fit la rencontre de Savane, Ève et Sabba, il forma ainsi le groupe des « Lucky star ». Terrence a depuis un nouveau but, atteindre édenia, dont les légendes disent que dans cet endroit inconnue de Dreamland, ils reposent les morts.

C’est dans ce monde vaste et extrêmement dangereux que les Lucky star veulent atteindre leur but, le monde des songes est composé des :

  • Rêveurs : inconscients de l’existence de ce monde, ils disposent d’une imagination et d’un pouvoir sans limites. Tout comme les voyageurs à chaque fois qu’ils dorment, ils se retrouvent dans Dreamland ;
  • Voyageurs : autrefois rêveurs et donc inconscients de l’existence du monde des songes, ils sont maintenant conscients de l’existence de celui-ci et maîtrisent également des pouvoirs liés à leurs phobies. Contrairement aux créatures des rêves et aux rêveurs, les voyageurs sont peu nombreux dans ce monde vaste et dangereux qu’est Dreamland. Selon les actions qu’ils réaliseront les voyageurs sont répertorier dans la « ligue des voyageurs » qui est divisé en plusieurs échelons : La ligue B (la baby ligue) constitué des voyageurs qui viennent tous juste de connaître de découvrir ce monde, La ligue M (la master ligue) constitué  de voyageurs expérimentés et enfin la ligue S (la senior Ligue) qui contient les plus grand voyageurs dont certains son retrouvé dans les contes et légendes de Dreamland ;
  • Seigneurs cauchemars : le seigneur cauchemar est en quelques sortes la matérialisation de la peur de l’Homme, la puissance d’un seigneur cauchemar dépend donc de la place que prend cette peur chez les hommes. Etant donné que les peurs évoluent sans cesse, il arrive par moment que certains seigneurs voient leurs pouvoirs s’amoindrir ou augmenter. Parmi seigneurs cauchemars qui règnent au sein de Dreamland, le seigneur obscur, le seigneur du feu, le seigneur du ciel font partie des plus puissants, car leurs « peurs » est encrés dans l’esprit des hommes depuis toujours ;
  • Créatures des rêves : Ce sont les habitants de Dreamland, des êtres nés de l’imagination de l’Homme,avec les rêveurs, ils sont bien plus nombreux que les voyageurs. Leurs « puissances » dépendent également de place qu’ils occupent dans la pensée d’autrui.

Reno Lemaire appuie beaucoup sur la narration de son manga, ce qui peut être difficile lorsqu’on aborde un thème tel que celui-ci, mais pourtant rien n’est laissé de côté chaque personnage est travaillé avec soins, son passé, son futur et son caractère est particulièrement travaillé par Reno. Et pour ce qui est du monde de Dreamland nous en découvrons toujours plus sur celui-ci et son fonctionnement, sur les êtres qui y vivent, les créatures des rêves. Ce qui est particulièrement intéressant dans ce manga, est que le monde et l’histoire de Dreamland évoluent indépendamment des personnages, et l’inverse marche également, les personnages qu’ils soit secondaires ou non font évoluer le monde de Dreamland. Et cela apporte une énorme richesse dans l’univers du manga, comme les personnages principaux, les personnages secondaires et le monde de rêves est chacun travaillé avec soins, nous avons jamais l’impression qu’un de ces points n’est mis de côté. Du coup, l’histoire avance très vite et évolue énormément à chaque tome, Reno utilise également une narration différente tous les 5 tomes. C’est-à-dire que tous les 5 tomes l’histoire nous est raconté d’un point de vue autre que celui des personnages principaux et le héros, nous découvrons les aventures et l’histoire d’autres voyageurs et leurs groupes ou encore le point de vue peut être celui de créateurs des rêves. Cette méthode d’utiliser une narration différente permet de mettre plus en avant les personnages secondaires de Dreamland, et je trouve ça particulièrement intéressant et bien joué de la part de l’auteur. Ce manga c’est aussi L’odyssée du bordel complet, que ça soit dans le monde des rêves ou le monde réel Terrence et ses compagnons foutent toujours le boxon, il sont d’ailleurs surtout connu pour ça dans Dreamland…On verra également au fur à mesure des tomes un Terrence qui se consacre de plus en plus à ce monde illusoire que le monde réel, quitte à parfois confondre les deux.

Dreamland-tome11

« Dreamland – tome 11 – Worldapart – Pika Edition »

Passant de Tintin à Lanfeust de Troy, de Goldorack à One piece ou encore de Saint Seya à Dragon ball, nombreuses sont les œuvres qui constituent la source d’inspiration de Reno Lemaire. On peut y  retrouver dans son manga de nombreux clin d’œils aux œuvres qui l’inspirent. Il est possible de retrouver dans Dreamland des grandes personnalités tels que Freud et son apprenti, ce sont deux médecins spécialisé dans la neurologie qui ont travaillé sur les concepts de l’inconscient, de rêves. Les premiers tomes les déssins de Reno Lemaire n’était pas très attractifs, mais au fils des tomes on remarque des déssins qui ne cessent de progresser et on peut voir qu’il utilisent différentes manière de dessiner. Par exemple plusieurs page d’un des chapitres du tome 9 est dessiné entièrement  à l’encre de chine. Des déssins qui étaient parfois dérangeant sont maintenant un pur plaisir.

Dreamland fête cette année ses 10 ans de publications chez l’éditeur Pika édition et beaucop de suprise vous attendent pour la Japan Expo 2016! Le tome 15 est disponible depuis le 29 juin chez Pika contenant 336 pages dont 36 en couleurs à moins de 10 euros ! On sens qu’il a adorer faire ce tome qui lui a pris énormément de temps, alors je vous conseille vivement à l’achat des Dreamland !

Dreamland-10ans-Reno Lemaire-Pika edition

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s