Mes lectures et mes coups de cœurs de 2016

Après quelques mois d’absence sur le site, je reviens avec cet article où je vous fais part de mes nombreuses lectures de 2016 et celles que j’envisage d’entamer pour l’année prochaine. Ce fut pour moi une année riche en lecture avec pas mal de grosses surprises dont je ne me suis toujours pas remis, en passant par les œuvres de l’univers atypique d’Inio Asano (DDDD, La fille de la plage, Bonne nuit pupun) à un univers SF Cyber-punk avec Gunnm de Yukio Kishiro, ou encore des histoires plus émouvantes qui abordent des thèmes plus délicats, tels que A silent Voice de Yoshitoki Oima. Je vous en parle donc ici et je traiterais  certains d’entre eux plus en détail bientôt !

1 – Inio Asano et la fille de la plage

 la_fille_de_la_plage_inio_asano

En 2015 est sortie La fille de la plage, une nouvelle histoire courte d’Inio Asano en deux tomes disponibles chez IMHO. Une nouvelle fois, l’auteur sait comment toucher et surprendre son public, en représentant encore une jeunesse frustrée à la recherche de son identité. Montré autrement que par les mots, Isobe et Koume exprimerons leurs frustrations par la sexualité de manière complètement naturel, ils alterneront entre cette réalité qu’ils tentent de fuir et leur quotidien. Et c’est le cas de le dire, c’est beau ! Les décors réalistes, les doubles pages m’ont laissé sans voix, cet ensemble qui permet d’avoir une lecture fluide et agréable nous laissant nous emporter par cette histoire touchante. J’avais déjà commencé à parler de La fille de la plage à travers une thématique qui est celle du silence en m’appuyant sur quelques mangas que j’apprécie particulièrement. Ce fut une agréable surprise de lire cette œuvre que je conseille sans hésitation, si vous voulez vous attaquer à l’univers riche et varié d’Inio Asano. Je parlerais également de manière plus approfondie de la fille de la plage dans un prochain article.

 

2 – A silent Voice/Koe no Katachi

 koe-no-katachi_a-silent-voice

A silent voice ou koe no katachi est une petite perle tout droit sorti des éditions k-ioon. Dans cette histoire écrite et dessinée par Yoshitoki Oima compilé en 7 tomesle harcèlement scolaire et le handicap sont les thèmes qui y sont principalement abordé. Shoyo  est un jeune lycéen qui pendant une grande partie de sa scolarité en primaire avait maltraité  Shoko Nishimiya, une élève mal entendant. Il constatera au bout d’un moment que ses « compagnons d’armes » le laisseront comme seul fautif des nombreuses agressions perpétrées sur Shoko. C’est arrivé au lycée et rempli de regret qu’il tentera de se racheter. Yoshitoki Oima m’a particulièrement surpris dans sa manière de raconter cette histoire en s’interrogeant sur la thématique du harcèlement et du handicap, l’émotion grimpe au fil des tomes et le tout est parfaitement décrit  par ces dessins à la fois simples et très soignésLes personnages sont également  bien travaillés, chacun se cachera derrière un masque pour au final tenter d’aller de l’avant. Avec la fille de la plage, A silent Voice fait partie de l’une de mes lectures favorite de cette année, il est donc logique qu’un article sorte prochainement dessus.

 

3 – DDDD

dead-dead-demons-dededede-destruction-inio-asano

Cette année a été pour moi riche en lecture provenant de manga écrit par Inio Asano, à vrai dire il est compliqué de passer à côté lorsque qu’on voit les nombreuses merveilles qu’il peut nous proposer parfois, il serais dommage de les manquer. Surtout quand l’auteur cherche à se renouveler  autant sur le point scénaristique que dans ses traits de dessins assez différents avec le tout récent Dead Dead Demon’s De De De De Destruction. Cette nouvelle série est très attendue par les fans d’Inio Asano, car c’est la deuxième série longue de l’auteur après le très marquant Bonne nuit Pupun qui a laissé une marque indélébile dans les têtes des fans, mais également des jeunes amateurs de BD. DDDD  est manga de science-fiction et de tranche de vie, l’histoire se situe dans une société moderne où un énorme vaisseau spatial a stationné au-dessus de la baie de Tokyo. Depuis cet événement catastrophique tout droit sortie de l’ordinaire, plus rien ne s’est passé, on suit le quotidien presque banal du duo de choc constitué de Kode et Ôran ainsi que leur groupe d’amis. Ce n’est que le premier tome mais presque tout est bon dedans, que cela soit les personnages qu’on a hâte de découvrir, l’utilisation ingénieuse des  Giongo (Onomatopées) ou encore les dessins. DDDD commence très bien et saura vous surprendre. L’humour est présent également avec des punchlines du frère d’Ôran qui m’aura bien fait rire. Inio Asano est très fort et je vous le conseille sans hésitation.

4 – Gunnm 

601 GUNNM EDITION ORIGINALE T01[MAN].indd

Grâce à Glénat il a été possible de me procurer, Gunm, un classique du manga Science-fiction, très souvent considéré comme culteGunnm édition originale est tout fraîchement sortie en  octobre 2016. J’avais longtemps entendu parler de ce manga qui semble avoir marqué l’esprit d’un bon nombre de lecteur ou encore de la déception de certains en lisant la suite, mais c’est un autre débat. Pouvoir se prendre Gunnm c’est quelques chose, car il y’a pas si longtemps que ça les tomes de l’ancienne édition se vendait et se vend parfois toujours à prix d’or, c’est pourquoi je me suis acheté le tome 1 de cette nouvelle édition sans hésitation. Gunnm fut l’une de mes plus grandes découvertes, l’univers SF Cyber-Punk dans lequel nous fait voyager Yukito Kishiro est  riche et intéressant à découvrir, le personnage principal féminin est aussi bien travaillé, en particulier sur le plan psychologiqueGally est un personnage au départ naïf et qui peut paraître faible mais qui va au fur à mesurer évoluer et en découvrir plus sur son passé. Je ne qualifie pas Gally comme un personnage féminin « fort » seulement sur ses capacités de combats innées mais également sur le plan mental. Pour ce qui concerne les dessins, c’est surprenant de remarquer qu’ils n’ont pas perdus un seul ride et que le dynamise de ces dessins ne cesseront jamais de surprendre. L’histoire commence très fort et je n’ai qu’une hâte c’est d’observer au fil des tomes l’évolution de Gally. Je ne doute pas qu’à la fin de la lecture de Gunnm, celui-ci fera partie pour moi des plus grand mangas de SF avec Néon Génésis Evangelion, Ghost in the shell ou encore Akira.

5- Bonne nuit Pupun

bonne-nuit-punpun-tome1

Comme j’ai pu le dire précédemment, Bonne nuit Pupun est la première série longue d’Inio Asano qui compte 13 tomes et c’est également son oeuvre la plus renommée qui a propulsé sa carrière avec le très touchant Solanin (mon article sur Solanin, la douce mélodie de la jeunesse, Solanin). Bonne nuit pupun est certainement plus qu’un manga, de nombreux thèmes très intéressant y sont abordés tels que : l’innocence de la jeunesse, l’isolement, la sexualité et bien d’autre encore. Les personnages principaux et les dessins ne vous laisseront pas indifférents, le point de vue n’est pas toujours celui Pupun, le travail réalisé sur les personnages est très intéréssant. Il sera compliqué de décrire Bonne nuit Pupun en seulement quelques lignes, il  y a tellement de points positifs et de chose à dire dessus que je préfère le faire de manière plus détaillé dans un prochain article, cela me prendra du temps mais ce manga m’a tellement fasciné que je ne sentirais pas le temps passer. Fascinant, intriguant ou encore émouvant, Bonne nuit Pupun est à lire qu’on apprécie ou non les mangas, il  changera la vision que vous avez de la bande dessiné de manière générale. Il est vrai qu’on adhère ou non à l’univers très spécial d’Ino Asano cela reste tout de même une bonne expérience !

6 – Levius

levius-1-kana

Sorti depuis le 2 octobre 2015, ce n’est que récemment que je me suis mis à lire le premier tome de Levius écrit et dessiné par Haruhisa Nakata. L’histoire se situe dans un monde moderne où la boxe mécanique, un tout nouveau sport, commence à faire parler de lui. On suit donc le quotidien de Levius jeune amateur de boxe mécanique, depuis qu’il a perdu son père dans une guerre et que sa mère soit dans le coma. Il s’initie donc alors à ce sport très dangereux. Ce qui m’a surtout plu dans ce premier tome est l’aspect esthétique et le trait de dessin détaillé Nakata. Le début est une grande immersion dans cet univers mystérieux  pour ensuite enchaîné sur un gros travaille centré sur la  psychologie de Levius, ses traumatismes, l’origine de son envie de se lancer dans ce sport dangereux et sans pitié. En plus des dessins fascinants, l’histoire est originale et intrigante, je ne demande qu’à découvrir la suite sur l’origine de cette guerre, de Levius et du futur qui lui est réservé. Le manga est terminé en 3 tomes chez Kana, la suite Levius est, elle prévu pour très bientôt et toujours aux éditions Kana.

7  – Lastman

last-man

C’est en particulier grâce à la série animé que j’ai découvert Lastman, cette bande dessiné de BalakSanlaville et de Vivès commence de plus en plus à faire parler d’elle, et ça fais plaisir non seulement parce-que c’est français mais aussi car on sent que les auteurs aiment ce qu’ils font. On le ressent également dans la version anime de Lastman, la série qui a vu le jour grâce à un kick-stater avec un petit budget, ce qui ne nous empêche pas d’avoir une animation au top avec une bonne maîtrise de l’action et de l’histoire. Pour revenir à la version papier de Lastman,  j’ai beaucoup apprécié le style de dessin et le découpage de certaines scènes, l’histoire s’annonce également intéressante. Il peut être bien, si vous n’avez pas encore commencé la BD de regarder l’anime qu’on pourrait considérer comme pré-quel, ce qui permet de mieux comprendre les événements qui se déroule dans la BD.

Je tenais à faire cet article pour partager une partie des nombreuses lectures que j’ai pu avoir en 2016, je parlerais dans d’autre article de mes autres découvertes comme l’ère des cristaux (Glénat), My Hero Academia (k-ioon) ou encore Arte (Komikku éditions). L’année n’est pas encore terminé et je prévois de me procurer quelques nouveautés qui semble promettre, tels que Born to be on air! De chez Pika EditionRyuko du Lézard noir. Ou soit de me prendre d’autre déjà paru depuis quelques temps comme Dans l’intimité de Marie de chez Akata, Steel Ball Run de Tonkamn et Deathco de Casterman.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s