Les enfants de la mer : Méthaphore d’une volontée pure et intense

 

Après 8 ans, c’est grâce au studio 4°C que le manga onirique et envoûtant de Daisuke Igarashi prend vie dans les salles obscures, une séance immersif dans un monde fascinant regorgeant d’une énorme richesse. Grâce à EUROZOOM j’ai eu la chance d’assiter en mai dernier à la projection d’un des films les plus attendus de cette année, sélectionné pour le festival international d’animation qui s’était déroulé à Annecy. Voici mon avis sur ce qui est sans aucun doute le film d’animation de l’été, voir de l’année, le rendez-vous à ne pas rater  : Les enfants de la mer.

Daisuke Igarashi est, auteur, dessinateur et également scénariste. C’est un auteur connu pour son univers fantastique vaste et intrigant. Sa narration si singulière nous fait voyager dans chacune de ses histoires. Dansc elles-ci, la nature à une place prépondérante, pour ensuite laisser place au fantastique réveillant l’émerveillement auprès de ses lecteurs. Ces voyages d’une beauté unique s’accompagnent de traits de dessins dégageant une identité graphique forte. Pour l’avoir sur grand écran, c’est un choix pertinent que de le confier aux mains du studio 4°C. Derrière de nombreuses séries et films au succès mondiale (Mutafukaz, Batman Ninja, Mindgame, Amer Beton…), leurs choix se porte toujours sur des adaptations offrant une liberté de production conséquente à leur animateurs, une marge de main d’œuvre qui a su faire ses preuves aux travers de nombreux films. En gardant l’identité folklorique de l’œuvre originale de Daisuke Igarashi le studio laisse libre court à leur imagination en apportant leur pierre à l’édifice pour nous offrir le spectacle le plus bluffant de cette année.

Pour cela, une grande équipe compose la réalisation de ce projet ambitieux. Les scènes aquatiques ont une importance capitale dans l’œuvre de Daisuke Igarashi. Kenichi Konishi (Directeur Artistique, character designer et metteur en scène) fait preuve d’une attention toute particulière dans la mise scène des événements clés, afin de ressortir toute la splendeur de ces derniers grâce à un travail minutieu et soigné. Daisuke Igarashi réalise un travail méticuleux sur de nombreux détails tels que les émotions des personnages afin de les retranscrire au lecteur, c’est là que le Chara Design de Kenichi Konishi est particulièrement efficace. La colorisation de Miyuki Ito est là pour apporter cette harmonisation au mariage parfait entre l’animation 2D et l’image de synthèse de Kenichiro Akimoto.

Pour en découvrir davantage sur le travail conséquent réalisé par cette équipe passionnée dirigé par Ayumu Watanabe, je vous incite à vous orienter vers cet article revenant sur la production des enfants de la mer lors de ma rencontre avec l’équipe lors du festival international d’animation à Annecy : Conférence festival d’Annecy : Les enfants de la mer

les-enfants-de-la-mer-staff

De gauche à droite:  Aoki (chargé de production), Ayumu Watanabe (réalisateur), Kenichi Konishi (DA, chara designer, metteur en scène), Miyuki Ito (colorisation) Kenichiro Akimoto (direction des images de synthèses)

 

 

Copie de Cheese! (2).png

 

 

 

Plongeon dans une mer étoilée vaste et envoûtante

les-enfants-de-la-mer-eurozoompng.png

©Eurozoom – Les enfants de la mer

En ce début des vacances d’été, non loin des ports de Tokyo, Rukka semble s’épanouir au sein de son club de Volley. Injustement exclu de celui-ci, étouffant sous cette chaleur estivale, elle entama une quête solitaire cherchant sa place dans le monde qui l’entoure. Ni chez elles ni au sein de son établissement elle ne semble trouver sa place, Rukka est cette frêle lumière dans cette obscurité souhaitant inconsciemment qu’on lui tende la main afin de pouvoir voler dans des horizons inconnus. Elle rencontrera le jeune et intriguant Umi et de son frère Sora, ayant été élevé en mer, leur corps est habitué à ce milieu. Ils sont également capables de ressentir les sentiments profonds des animaux aquatiques. Cette rencontre signera le début de cette quête d’évasion et le commencement d’une aventure sensationnelle, mettant tous les sens du spectateur en alerte.

Ces êtres différents dans leur constitution mais pourtant très similaires, la mer sera le lieu de recueil qui les rapprochera comme le son des baleines, catalyseur de leurs sentiments qui se propage à l’horizon dans les fonds marins permettant de communiquer avec leurs semblables. C’est lors de leurs immersions dans ce monde chimérique que nos protagonistes arrivent plus aisément à communiquer, transmettre leur sentiments, craintes, joies, anxiété. Sans savoir l’expliquer, Rukka a ce besoin presque vital de retourner à cet endroit, une fois immergée, la mer semble se confondre avec le ciel ou par le paysage étoilé offert par la nuit tombante c’est en mer que Rukka arrive à déployer ses ailes.

les-enfants-de-la-mer-eurozoom

©Eurozoom – Les enfants de la mer

Un comte poétique au message universel

Ces jeunes protagonistes auront l’attention et le regard constamment orienté vers les eaux, et seront irrésistiblement attiré par la mer. La mer est là où la vie a pris ses racines, berceau des souvenirs de toutes vies, emportant par ses courants les sentiments de tout être attirés par les eaux. C’est ainsi que Rukka arrive à se retrouver et à s’évader.

Le film fait le choix d’aborder un thème à la fois simple dont il est pourtant difficile d’en trouver la réponse : « La vie. Et d’où provient-t-elle ? pour traiter de cette thématique celle-ci prend une envergure totale, à grande échelle. Prélude du festival de la vie, la nuit étoilée fécondatrice de la vie vient s’échouer en mer, de ce spectacle émerge ces baleines accueillant la vie. Dans l’imaginaire et au sein de certaines légendes, la baleine est une archiviste de la vie, vaste bibliothèque de la Terre. Elle garde et transmet les souvenirs et les sentiments de chaque être plongeant en mer. La baleine canalise tous ces éléments pour le bouquet final. Umi et Sora deviendront les guides de Rukka qui sera l’invitée unique, garant du grand festival, par son statut lors de son voyage elle y découvrira une longue fresque sublime de la vie. Les yeux dans un premier temps clos, les yeux s’ouvrent, les rideaux se lèvent sur ce tableau sublime d’une beauté explosive. Le festival arrivant à son terme, le cordon de la vie coupée, le cycle de celle-ci reprend son cours.

les-enfants-de-la-mer-eurozoon

©Eurozoom – Les enfants de la mer

 

Une experience cinématographique captivante

L’animation sublime l’œuvre de Daisuke Igarashi dont les dessins sont déjà éblouissants, on se laisse submergé par la beauté féerique de ce monde regorgeant de mystères. Rukka aura dans un premier temps peur de la profondeur de la mer, plus l’intrigue évolue plus elle s’élance avec aisance dans ce monde. Il en est de même pour l’animation, plus la narration gagne en profondeur, plus les personnages s’enfonce dans cette quête et d’avantage l’animation gagne en pureté, en intensité jusqu’au final intense d’une beauté indescriptible. La bande son réalisée par Joe Hisachi épouse cette aventure poétique. Ainsi dès les premières minutes on oublie ce qui nous entoure, donnant cette impression d’explorer ce monde aux côtés de ces personnages. Les enfants de mer est une expérience cinématographique et sensorielle unique, c’est par le biais du personnage de Rukka qu’on vit cette Odyssée fascinante. Un choix volontaire du studio, les difficultés auquel Rukka fera face et la manière dont elle le surmontera, sera pour chaque spectateur une expérience différente mettant en éveille chacun de ses sens afin que la fin soit l’expérience utilme l’éblouissant. Ce résultat est dû à cette alchimie entre ces éléments relevant d’une difficulté particulièrement intense mais dont le résultant est admirable.

Il fut difficile pour moi de placer des mots clairs sur ce spectacle impressionnant, le film explique que de nombreuses choses aussi importantes ne peuvent être aisément exprimé avec des mots. Pourtant, je ne pouvais pas m’empêcher de poser et retranscrire mes idées, prendre le temps de détailler mon expérience et qui sans aucun doute l’une des plus marquantes à titre personnel.

les-enfants-de-mer-eurzoom

©Eurozoom – Les enfants de la mer

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s